L'édito du Maire

 

 

RÉALISME …

 

À l’heure où le représentant de l’État nous rappelle que l’Église doit être mise aux normes de sécurité, certains s’interrogent encore pour savoir si cela est vraiment nécessaire, voire même utile… Dès lors que chacun admet, sans sourciller, les contraintes du passage au contrôle technique pour sa voiture, la solution s’impose sans débat et sans délai. À l’issue d’une rénovation complète de la toiture et de l’électricité en 1999, et de travaux de mise en sécurité ce printemps, l’église, aujourd’hui « aux normes de sécurité » , peut accueillir sans réserves concerts classiques et auditions musicales organisées par les associations.

 

Fallait-il réaliser une bibliothèque communale décente, mettre aux normes de sécurité un beau bâtiment construit en 1844, entretenir un patrimoine essentiel pour la collectivité ? La réfection de la toiture réalisée en 1997 a précédé celle des portes et fenêtres en 1998 ; il convenait de poursuivre l’opération jusqu’à son terme. Désormais ce bâtiment recevant du public pourra bénéficier « d’une autorisation d’ouverture » émanant de la commission de sécurité .... Si les rampes d’accès et les toilettes pour handicapés s’imposent, quelques citoyens s’interrogent encore sur l’opportunité de réaliser une isolation thermique ou de choisir une porte d’entrée en bois résistant et durable !

 

Pourquoi accompagner et encourager le projet de rénovation de la Maison de Retraite en intégrant des mises à jour du plan local d’urbanisme en 2002, alors que chaque résident n’est pas un contribuable de la commune ? Chaque collectivité doit naturellement apporter sa contribution à l’équilibre de notre société, au-délà des égoïsmes et des intérêts individuels, en continuïté avec les engagements pris par les élus communaux voici plus de trente cinq années.

 

Chaque jour le pétrole se fait plus rare et plus cher, tandis que la circulation des voitures à proximité des grandes agglomérations devient problématique. Est-il judicieux d’anticiper le perfectionnement des transports en commun et des infrastructures de déplacement en « mode doux » ? Un premier tronçon de piste cyclable, encore modeste, a été réalisé dans l’allée du vallon ; il se poursuivra prochainement afin de rejoindre la véloroute départementale.

 

Dans un monde qui évolue parfois trop rapidement et nous déconcerte, nous devons accepter avec réalisme d’accompagner ces changements pour préparer l’avenir…

             

 

                                                                                                                                                                               Le Maire
                                                                                                                                                                     Jean-Pierre TAILLARD