La forêt d'Avanne-Aveney : état des lieux, évolutions et perspectives


Document établi avec la collaboration avec Jacques CANNELLE, O.N.F.




Le secteur bénéficiant du régime forestier est de 332 hectares répartis en trois massifs :

L'ensemble est géré suivant un plan d'aménagement, d'une durée d'environ vingt ans, proposé par l'Office National des Forêts puis soumis à décision de la municipalité.

Ce plan présente les analyses du milieu naturel (sol, flore, faune et état de la forêt), ainsi que les besoins économiques et sociaux et le bilan de la gestion passée. Par ailleurs, il fixe les objectifs à atteindre et les organise dans le temps et l'espace ; il prévoit enfin les moyens financiers pour les réaliser.

Le dernier plan établi couvrait la période 1975 à 1998, soit vingt-quatre ans. Le plan suivant, en cours d'élaboration, s'étendra de 2001 à 2020.

D'ores et déjà, on peut tirer un certain nombre d'enseignements des études menées sur le massif du Grand Bois qui constituera la 1ère série (Planoise et Aveney seront traités dans une 2ème série dont l'étude suivra).

L'inventaire des arbres réalisé en 1975* se résume ainsi :

a) 40 166 arbres pour un volume de 44 701 m³, dont :

* Inventaire réalisé pour des arbres de plus de 20 cm de diamètre
L'inventaire des arbres réalisé en 1999 se résume ainsi :

b) 31 538 arbres pour un volume de 52 236 m³, soit un volume de l'arbre moyen de 1,66 m³, dont :


La comparaison de ces deux inventaires nous montre :

Par ailleurs, l'histogramme des classes de diamètres détaille cette analyse. En effet, entre 1975 et 1999, outre la diminution du nombre de tiges et l'augmentation du volume, on peut constater : Toutefois, il faut noter qu'au cours des deux prochaines décades, plusieurs parcelles de gaulis/perchis (diamètre actuel de 6 à 15 cm) passeront au stade précomptable, c'est-à-dire entreront à l'inventaire des catégories déficitaires.

En conséquence, au cours des vingt prochaines années, il faudra poursuivre le renouvellement des peuplements de manière soutenue afin de rééquilibrer progressivement les classes d'âges et engager préalablement l'abattage des catégories supérieures.

Ce renouvellement doit s'effectuer dans la continuité :

De surcroît, il y a nécessité d'une prise en compte accrue de l'aspect paysager, notamment dans toute la zone dominant la Boucle du Doubs qui comporte de gros arbres à régénérer.

Il convient de mesurer attentivement les résultats de ces analyses afin d'engager les actions qui assureront la pérénité de la forêt communale qui constitue à ce jour un réel patrimoine à préserver.


 



 
 
 
Relais assistantes maternelles  < Article précédent

Retour au menu Bulletins Municipaux
Retour à la page d'accueil


Ecrivez-nous